LA MER : LIBERATION ET PACIFICATION

La Mer

Il y a 5 ans, en Vendée, je suis pour la première fois de ma vie (51 ans à l’époque) et à mon grand étonnement, traversé par l’énergie marine.

Face à la mer, un jour de vent frais, j’ai progressivement plusieurs ressentis dans mon corps, la circulation de mes énergies se fait plus homogène, puis je reçois des messages sous la forme d’images, de mots puis de phrases sur des sujets divers. Depuis ce jour, ma perception de l’eau et plus particulièrement de la mer est complètement différente. J’avais l’habitude de me connecter à la forêt, aux plantes auparavant mais la connexion avec l’eau fut une grande surprise.

Depuis cette première expérience, je multiplie mes séjours à la mer, une douzaine environ allant de la Vendée au Morbihan et le dernier en date, il y a 8 jours à Saint-Malo, ville dans laquelle je n’avais jamais mis les pieds. J’arrive avec une fatigue chronique. En l’espace d’une dizaine de minutes face à la mer, je bénéficie de son énergie nourrissante dans l’ensemble de mon corps, plus exactement de mes corps car les sensations se manifestent aussi dans mes enveloppes subtiles.

L’ancrage et mon alignement sont quasi immédiats, mon axe est posé, des ajustements énergétiques assurent une meilleure circulation dans tous mes méridiens ainsi que la reliance de mes 7 chakras. Ma fatigue de plusieurs semaines s’est estompée. Et ce n’est qu’un début.

Ces trois journées sont très riches en bouleversements. Je me suis rendu à Saint Malo sans intention particulière. En longeant les plages de la côte malouine, les falaises, les lieux boisés, les rochers, je m’arrête dès que je le ressens. Chaque pause génère selon les lieux, une action sur les plans physique et/ou énergétique, sur les mémoires cellulaires, les mémoires de l’Ame.

Les moments les plus intenses sont ceux qui me connectent aux mémoires liées à ma précédente incarnation qui s’acheva dans les années 1938/40. Je me laisse complètement porter et cela favorise des libérations mémorielles, la transmutation et la cicatrisation de blessures liées à certaines périodes de cette vie-là qui ont des résonances indéniables avec mon existence actuelle. Que ce soit au bord de la mer, auprès des rochers, au milieu des arbres, je suis en état de réceptivité. J’accueille, je ne résiste nullement, je suis en totale confiance.

La 2ème journée est la plus intense : fortes émotions, des images très claires de scènes vécues du passé qui ressurgissent. La mer, un site gallo-romain, les arbres dont certains portent une polarité yin, d’autres une polarité yang  facilitent en synergie des libérations. S’ensuivent, en début de soirée des troubles intestinaux (colère évacuée), je lâche prise, j’accueille, la pacification fait son œuvre, la nuit se passe bien à ma grande surprise. J’ai accueilli ce qui venait et n’y ai mis aucune résistance.

C’est ainsi que la Nature réalise un travail profond évitant ainsi de nombreuses séances étalées sur bien des années. Pour ma part, cette forme de travail sur soi, même si ce n’est pas toujours agréable m’aide  considérablement. 

Que de bienfaits en l’espace de 3 journées !

La Mer est une excellente école de lâcher-prise ainsi que les Arbres et les Rochers.

Le travail énergétique est important dans notre vie. Bien sûr, il est essentiel de concrétiser les prises de conscience dans la vie quotidienne, dans la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.